Cher Président Poutine,

En tant que membres d’une communauté privilégiant l’observation objective de la réalité, nous aimerions vous faire part de notre reconnaissance et de notre soutien quant à la décision de la Fédération de Russie de fournir une aide humanitaire et militaire à la Syrie, à ses forces armées et à son dirigeant démocratiquement élu, le président Bachar el-Assad, dans leur lutte contre les terroristes internationaux soutenus par les États-Unis.

Le lancement de frappes aériennes contre les terroristes de l’État islamique en Syrie arrive à un moment critique (1), comme en 2013, lorsque la Russie joua un rôle crucial en empêchant une intervention militaire occidentale. En tant que voix de la raison et défenseur de la justice, vous avez les remerciements et le soutien des Syriens, des Russes et de toutes les personnes de conscience à travers le monde.

Depuis 2011, les dirigeants occidentaux sont déterminés à organiser la faillite de l’État Syrien. Ils sont allés jusqu’à financer, entraîner et fournir des armes aux mercenaires étrangers qui mènent une campagne brutale de terreur à l’encontre du peuple syrien et de son gouvernement légitime. (2) Ces forces terroristes et ces fanatiques religieux ne représentent pas la volonté du peuple syrien, dont la majorité soutient le président Assad. Comme vous l’avez déclaré dans votre discours à l’Assemblée générale des Nations Unies, c’est au peuple syrien, et uniquement au peuple syrien, de décider qui doit les diriger.

En 2013, lorsque l’Occident se préparait à lancer une campagne militaire contre la Syrie, la Russie est intervenue pour négocier une solution diplomatique, pacifique. Dans un monde équilibré, cela constituerait la réponse naturelle aux problèmes internationaux, et la Russie ne serait pas la seule à adopter cette approche. Malheureusement, l’Occident continue sa politique vouée à l’échec, qui consiste à promouvoir la violence, la coercition et l’interférence illégale dans les affaires de nations souveraines.

Tandis que l’Occident encourage la déstabilisation, la guerre et le chaos, la Russie s’engage fermement à maintenir le dialogue, la coopération, le droit et l’ordre internationaux. Votre réaction à la crise en Syrie le démontre parfaitement.

Comme vous, le président Assad fait montre d’intelligence, de courage et de bonne volonté. Et à l’instar de la plupart des personnages publics possédant ces qualités, il est constamment diffamé et calomnié par les gouvernements et les médias occidentaux. On peut citer comme exemple le massacre de Houla, en mai 2012, où 108 Syriens – dont 49 enfants – furent tués. Ces atrocités furent mises sur le dos de l’armée syrienne, mais il a plus tard été révélé que ce massacre avait été perpétré par des forces alignées sur l’Armée Syrienne Libre (ASL) soutenue par les États-Unis, et que les victimes étaient des partisans du gouvernement syrien. (3) Plus tard en 2012, on a pu voir l’ASL en train d’assassiner des civils et des soldats en repos qu’elle avait kidnappés. (4)

Voilà le groupe « d’opposition modérée » que soutiennent les représentants des gouvernements occidentaux dans leur agression illégale contre M. Assad. Désormais, ils accusent la Russie de cibler ces groupes via des frappes aériennes. Ces faits, parmi d’autres, montrent clairement que le gouvernement étatsunien et ses alliés ne font que prétendre combattre le terrorisme alors qu’en réalité, ils le créent et le soutiennent directement, dans la vaine tentative de garantir une hégémonie étatsunienne mondiale. Ils agissent sans le soutien des Nations Unies et des gouvernements légitimes des pays qu’ils agressent.

Le deuxième secrétaire général des Nations Unies, Dag Hammarskjöld, que John F. Kennedy considérait comme le plus grand homme d’État de son époque, était pleinement conscient des problèmes auxquels étaient – et sont – confrontés non seulement les NationsUnies, mais le monde entier. En 1958, il écrivait :

« Le conflit qui oppose différentes approches de la liberté et de l’esprit humains, ou différentes visions de la dignité humaine et du droit des individus, est continuel. Cette frontière existe en chacun de nous, elle divise nos compatriotes, ainsi que les peuples d’autres pays. Elle ne coïncide pas avec les frontières politiques ou géographiques. En dernière analyse, il s’agit de la lutte entre l’humain et le subhumain. Il serait dangereux de croire qu’un individu, une nation ou une idéologie pût être seul dans le vrai, pût détenir le monopole de la droiture, de la liberté et de la dignité humaine. » (5)

Nous sommes en danger. Le monopole de la droiture, de la liberté et de la dignité humaine dont se réclament les États-Unis a abouti à l’injustice, à l’oppression et à la souffrance à grande échelle. La mentalité occidentale affichée en Libye et en Syrie est véritablement subhumaine (6) – psychopathique (7) – et épouse les aspects les plus vils de la nature humaine. (8)

Naturellement, cet aspect subhumain est reflété dans les conséquences de la politique étatsunienne en Ukraine et en Syrie. En Ukraine, des néo-nazis sont membres du parlement ; ils forment des bataillons qui torturent et massacrent des hommes, des femmes et des enfants dans le Donbass, avec la bénédiction du gouvernement de Kiev. En Syrie, la politique occidentale de destruction et le soutien au terrorisme ont donné naissance à l’ÉI et à d’autres groupes terroristes, dont les méthodes sont officiellement condamnées, mais officieusement soutenues par les dirigeants occidentaux. (9) Ce n’est pas la vision que l’humanité rêve d’épouser. Ce n’est pas la vision dont nous rêvons.

Tant que les dirigeants du monde resteront soumis à la volonté de politiciens psychopathes, l’humanité ne pourra jamais bâtir un monde de paix. (10) Nous prions pour que davantage de gens suivent votre exemple, en opposant le langage de la vérité aux puissants, en agissant fermement selon leurs convictions et en refusant de se laisser contrôler par la peur et l’ignorance. Nous espérons qu’ainsi, nous pourrons tous jouer notre propre rôle dans la création d’un monde authentiquement multipolaire, libéré de l’influence destructrice des psychopathes et des fanatiques, et des structures politiques toxiques qu’ils ont créées et qui rendent toute paix impossible.

Sincèrement,

  • Claudia Wewers - Germany
  • Marianne Sopala - Germany
  • Martin Mariel - Germany
  • Ekaterina Ivanova - Finland
  • STEVEN FILLION - Canada
  • DORIS JEAN - Canada
  • Patricia Reinheimer - Brazil
  • Dominik Bagier - Poland
  • Uwe Caspari - Germany
  • Sabine Uleer - Germany
  • Olímpio Lemos Cardoso - Brazil
  • Marius Hupfauf - Austria
  • Mark Hirschfeld - Germany
  • Christian Maselka - Germany
  • Ioanna Dark - Russia
  • Lara Lewen - Germany
  • uwe frühauf - Germany
  • Gerd Steinich - Germany
  • Lukas Seltenreich - Germany
  • Michiel Lemmens - Belgium
  • iris bentini bentini - Panama
  • Leo Hering - Germany
  • Ivan Gamboa - Mexico
  • Rüssel Krake - Germany
  • Рома Омелюхин - Moldova
  • Albert Germanier - Switzerland
Jusqu’ici, 93,732 personnes ont signé cette lettre.

 

Signez cette lettre !

Notes :

(1) Russia establishes ‘no fly’ zone for NATO planes over Syria, moves to destroy “ISIS” – Pentagon freaks out (La Russie établit une zone d’exclusion aérienne pour les avions de l’OTAN survolant la Syrie, et s’engage à détruire l’« ÉI » – le Pentagone pète un câble)

(2) Documentaire Carnets de Syrie : qui a transformé un paradis en enfer ?

(3) Le massacre de Houla a été perpétré par l’Armée Syrienne Libre, selon le Frankfurter Allgemeine Zeitung

(4) The Houla Massacre Revisited: “Official Truth” in the Dirty War on Syria (Retour sur le massacre de Houla : la « vérité officielle » sur la sale guerre menée contre la Syrie)

(5) “The Walls of Distrust“, discours à l’université de Cambridge, 5 juin 1958

(6) De plus en plus voyou : les crimes de guerre de l’OTAN en Libye

(7) Comprendre la Ponérologie Politique – Andrew M. Lobaczewski

(8) Pathocratie mondiale, suiveurs autoritaristes et l’espoir du monde

(9) Document secret US : l’État islamique, « création » infernale du Pentagone

(10) Autoritarisme et psychopathie

 



 

 

Cher M. le Président Poutine, cher Peuple russe,

Nous vous prions d’accepter nos excuses pour le comportement de nos Gouvernements et de nos Médias. Les nations occidentales, sous la houlette des États-Unis, semblent déterminées à lancer une guerre contre la Russie. Toute personne sensée ne pourra que reconnaître les conséquences terribles d’une telle guerre, et faire tout ce qui est en son pouvoir pour l’éviter. D’ailleurs, il semble que c’est exactement ce que vous êtes en train de faire. Malgré un flot ininterrompu de mensonges et de provocations, vous avez réussi à empêcher la Russie de se laisser entraîner dans une guerre nucléaire.1, 2

Les événements entourant la guerre en Ukraine sont déformés de sorte à vous faire passer pour un agresseur, alors que les faits prouvent nettement le contraire. Des bandes de néonazis commettent quotidiennement des atrocités contre les citoyens de la Nouvelle-Russie et reçoivent un soutien politique et financier de la part des gouvernements occidentaux. L’armée ukrainienne a attaqué des postes de contrôle et des villes russes, et bombarde régulièrement les réfugiés qui tentent de fuir le pays. La destruction du vol MH17 de Malaysia Airlines a été mise sur le dos de la Russie, même si les preuves suggèrent que cet avion a été abattu par l’armée ukrainienne. Vous apportez une aide humanitaire aux gens de Lougansk, et l’on vous accuse de faire passer clandestinement des armes en Ukraine.3

Pourquoi êtes-vous la cible de ces mensonges et de ces provocations ? Les criminels pathologiques en Occident poussent à une guerre avec la Russie parce qu’ils ont besoin d’un ennemi extérieur. Tant que les gens sont focalisés sur l’« agression russe », ils demeurent dans l’ignorance des véritables responsables du déclin de l’économie et du système social américains. En Europe, dont le passé est émaillé de guerres brutales déclenchées par arrogance et cupidité, les dirigeants européens ont subi un effondrement moral complet et se sont naïvement alignés sur la politique d’agression impériale des États-Unis. Le dernier grand président des États-Unis, John F. Kennedy, a décrit notre ennemi commun en 1961 :

Nous sommes confrontés, dans le monde entier, à une conspiration monolithique et impitoyable qui compte principalement sur des moyens secrets pour étendre sa sphère d’influence par l’infiltration plutôt que l’invasion, la subversion plutôt que les élections, l’intimidation plutôt que le libre arbitre, les guérillas de nuit plutôt que les armées en plein jour.

C’est un système qui a nécessité énormément de ressources humaines et matérielles dans la construction d’une machine étroitement soudée et d’une efficacité remarquable ; elle combine des opérations militaires, diplomatiques, de renseignements, économiques, scientifiques et politiques. Ses ramifications sont occultées et non publiées. Ses erreurs sont enterrées et ne font pas les gros titres ; on fait taire ses dissidents, on ne les glorifie pas ; aucune dépense n’est mise en question, aucune rumeur n’est imprimée, aucun secret n’est révélé.4

Depuis, le gouvernement des États-Unis et d’autres nations occidentales ont été infiltrés par cette « conspiration impitoyable ». Même si cette conspiration n’est pas forcément unifiée, nous estimons que les actes et les pensées de ses dirigeants ne sont pas régis par le « fardeau » d’une conscience humaine normale. C’est pourquoi ils sont prêts à sacrifier les vies de millions, voire de milliards de personnes. Ils fournissent à Israël des armes qui servent à massacrer des milliers de Palestiniens. Ils militarisent la police – par exemple, à Ferguson (Missouri) – afin de protéger et de renforcer leur pouvoir sur le peuple. Ils mentent pour lancer des guerres qui annihilent des millions de personnes, ceci pour accroître leur pouvoir politique. Ils sont méprisables.5, 6

M. Poutine, comme JFK, vous avez été militaire, et vous êtes donc tenu par un sens du devoir : celui de protéger et de servir le peuple russe. Comme JFK, vous semblez avoir reconnu que tout conflit nucléaire était une folie, et vous vous êtes tourné vers la paix.7 Vous refusez de soutenir l’Empire américain, et vous avez entrepris d’ébranler sa puissance sans pour autant vous engager dans un conflit militaire direct. Au contraire, la Russie a renforcé ses liens avec de nombreux pays, par le biais d’organisations comme les BRICS, a effacé les anciennes dettes, et œuvre avec ses partenaires à la réalisation d’objectifs qui servent les intérêts du peuple. L’idée de partenariats internationaux a été qualifiée d’approche multipolaire, une approche en net contraste avec les politiques impérialistes et unipolaires des États-Unis, où toutes les ressources des pays sont contrôlées de manière à bénéficier à une petite élite puissante, aux dépens du Peuple – à Nos dépens.

Nous rejetons la cupidité, la haine et la soif de pouvoir affichées par nos « dirigeants ». Le meurtre de millions d’innocents au nom de la liberté et de l’auto-défense nous indigne et nous horrifie. Nous voulons la paix et la justice pour tous. Nous voulons une véritable paix, une paix durable ; le genre de paix invoquée un jour par JFK :

Quelle sorte de paix recherchons-nous ? Non une Pax Americana imposée au monde par les armes de guerre américaines ; non la paix du tombeau ou la sécurité de l’esclave. Je parle de la paix authentique, le genre de paix qui fait que la vie sur terre vaut la peine d’être vécue ; le genre de paix qui permet aux hommes et aux nations de croître, d’espérer et d’édifier une vie meilleure pour leurs enfants ; non seulement la paix pour les Américains mais la paix pour tous les hommes, non seulement la paix à notre époque, mais la paix à toutes les époques.8

La véritable paix, la véritable justice demeurent impossibles tant que la « conspiration impitoyable » dirige, dans l’ombre, les États-Unis et les autres nations. Nous prions pour que, grâce à nos efforts mutuels, les criminels impitoyables assoiffés de pouvoir qui cherchent à nous asservir tous soient vaincus. Nous prions pour l’avènement d’une paix authentique qui fera que la vie sur Terre vaut la peine d’être vécue.

Signez cette lettre !

  • Claudia Wewers - Germany
  • Marianne Sopala - Germany
  • Martin Mariel - Germany
  • Ekaterina Ivanova - Finland
  • STEVEN FILLION - Canada
  • DORIS JEAN - Canada
  • Patricia Reinheimer - Brazil
  • Dominik Bagier - Poland
  • Uwe Caspari - Germany
  • Sabine Uleer - Germany
  • Olímpio Lemos Cardoso - Brazil
  • Marius Hupfauf - Austria
  • Mark Hirschfeld - Germany
  • Christian Maselka - Germany
  • Ioanna Dark - Russia
  • Lara Lewen - Germany
  • uwe frühauf - Germany
  • Gerd Steinich - Germany
  • Lukas Seltenreich - Germany
  • Michiel Lemmens - Belgium
  • iris bentini bentini - Panama
  • Leo Hering - Germany
  • Ivan Gamboa - Mexico
  • Rüssel Krake - Germany
  • Рома Омелюхин - Moldova
  • Albert Germanier - Switzerland
Jusqu’ici, 93,732 personnes ont signé cette lettre.


Sources:

  1. Poutine est-il incorruptible ? La personnalité du président russe et la transformation de la Russie décryptées par une spécialiste américaine
  2. Poutine essaie de sauver le monde de la guerre, par Paul Craig Roberts
  3. Poutine accusé de la destruction du vol #MH17 : un moyen d’attaquer la banque mondiale des BRICS
  4. Discours de remise des diplômes à l’American University, 10 juin 1963
  5. La ponérologie politique : Étude de la genèse du mal, appliqué à des fins politiques, d’Andrew M. Lobaczewski
  6. La stratégie du choc : La montée d’un capitalisme du désastre, de Naomi Klein
  7. JFK & l’Indicible : pourquoi Kennedy a été assassiné… , de James W. Douglass
  8. Le discours de Kennedy devant la presse, 27 avril 1961
  9. Lettre ouverte d’un groupe de Hollandais au président Poutine
  10. Le syndrome de l’OTAN, le programme de partenariat asiatique de l’UE, et l’Union eurasiatique
  11. Poutine ne bluffe pas – quiconque dit que la Russie est en train de perdre en Ukraine ne comprend rien au jeu qui est en train de se jouer
  12. Poutine : l’Ukraine est un champ de bataille pour le Nouvel Ordre Mondial
  13. La Pathocratie Mondiale, les Disciples Autoritaires et l’Espoir du Monde

pdficon_largeTélécharger la lettre en PDF (français)

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Share on Tumblr